Décès suite aux vaccinations contre Covid-19, encore inexp

Décès suite aux vaccinations contre Covid-19, encore inexp

Gửi bàigửi bởi admin » Thứ 2 Tháng 3 07, 2022 11:38 pm

Contenu
Décès suite aux vaccinations contre Covid-19, encore inexpliqués par la médecine (Partie 153) 2
I. Explications erronées de la médecine 2
II. Cause d’apparition des variants virulents 2
III. Preuves des décès 5
Conclusion 5


Décès suite aux vaccinations contre Covid-19, encore inexpliqués par la médecine (Partie 153)

Explications erronées de la médecine
La population ne repose que sur les recommandations des médecins: la vaccination est nécessaire pour contrer la grippe/.covid-19

Chez les personnes vaccinées, une fois grippées, la grippe se terminerait plus facilement et plus rapidement. La grippe serait plus sévère chez les personnes non vaccinées.

La seconde dose de vaccin permet d’augmenter la défense immunitaire chez les personnes qui l’ont reçue, plus que les personnes n’ayant qu’une dose.

La troisième dose n’est pas recommandée à ce jour.

Le Docteur Cao Xuân Ngọc au Viet Nam a expliqué dans la vidéo intitulée “Ne pas administrer la troisième dose, selon la. recommandation de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)”.

La troisième dose va élever la teneur en antigènes dans le corps. Même les personnes, doublement vaccinées, n’auraient pas assez d’anticorps pour contrecarrer ce flot d’antigènes. L’organisme a été épuisé après avoir produit tant d’anticorps suite aux deux vaccins précédents. Les personnes seraient donc plus susceptibles d’attraper le Covid-19, et pourraient ainsi contaminer l’entourage. C’est pourquoi la troisième dose est à éviter.

L’idéal est de réserver les troisièmes doses des pays riches, pour les distribuer aux pays pauvres, afin que la population globale de la terre puisse être vaccinée à 70%. Cela va réduire et éviter les recontaminations mutuelles. On s’aide en aidant les autres.

Cepandant au Viet Nam, la tendance est encore d’aller à la troisième et quatrième dose. Plus on a de vaccins, mieux on combat la maladie n’est que pure théorie. Pratiquement plus de vaccins, plus de variants virulents, plus de décès.

Cause d’apparition des variants virulents
Suivant la progression de la maladie, la science a pu détecter les différentes morphologies des différents variants... mais d’où viennent t ils ?

“Fuite d’un laboratoire”, dissimination à l’échelle mondiale, production des nouveaux vaccins, pour un gain des ventes mondiales de vaccins.

Théoriquement plus on reçoit de vaccins , plus le corps produit des anticorps. Pratiquement il n’en est pas ainsi. Les anticorps sont faits de protéine et de glucose, or sans glucose, il n’y aurait pas de production d’anticorps (IgG, IgM, IgA ,IgD, IgE Cellules T , Cellules lymphocytaires…).

Toutes les personnes qui évitent de consommer du glucose, ont leurs systèmes immunitaires affaiblis. Au moindre refroidissement, la présence des virus de la grippe/covid-19 serait détectée. La personne ressent à la fois le froid et de la fièvre, c’est la manifestation conflictuelle entre le froid et la chaleur. La pratique populaire au Viet Nam est de provoquer la transpiration par le sauna, boire du glucose avec du jus de limes ou de citrons..pour baisser la fièvre, boire du glucose avec du gingembre pour combattre le froid, consommer des limes ou des citrons avec du sel pour contrer les virus et la toux..la maladie s’estomperait en quelques jours.

Une fois grippée, la personne a froid aux mains et aux pieds. En buvant du glucose, le froid va disparaitre et la personne respirerait mieux. Le glucose élève la température corporelle pour mieux contrer la grippe. La médecine a aussi stipulé que le glucose est nécessaire à la production des anticorps.

Sans être malade, le système immunitaire a toujours des anticorps. Après la vaccination, on a froid au corps, car le corps est affaibli par manque de glucose, à force de produire des anticorps. Le glucomètre est nécessaire pour suivre la glycémie, avant et après vaccination. Exemple: avant vaccination la glycémie est de 180 mg/dL. Après vaccination, la personne a froid, la glycémie mesurée à ce moment est de 100 mg/dL. Il faudrait boire immédiatement 10 cuillères à café de glucose pour monter la glycémie à 180 mg/dL. Boire 2 à 3 fois par jour, les antigènes seraient neutralisés endéans de 3 jours.

Boire 6 cuillères à café de glucose avec le jus de lime ou de citron, avant la vaccination, permet d’éviter les symptômes, les réactions, ou le décès suite au vaccin. En ayant du glucose, le corps pourrait produire adéquatement les anticorps pour contrer les antigènes du vaccin.

Peu de personne est consciente que le glucose est nécessaire à la production des anticorps. Sous prétexte de traiter le diabète, la médecine a abaissé tellement la glycémie sécuritaire, que la grande majorité de la population est toujours en manque de sucre, donnant naissance ainsi aux différents troubles. Le vaccin, en introduisant d’autres antigènes dans un corps déjà incapable de produire des anticorps, par manque de sucre, va donner de la maladie, qui va être ensuite contaminée à l’entourage. En suivant l’évolution de la maladie, on a décelé différentes morphologie du virus du départ, cause de la pandémie, et les appelle ainsi des variants, souvent plus virulents.

Le vaccin introduit des antigènes dans le corps, qui vont causer la maladie s’ils ne sont pas neutralisés.
Exemple: le vaccin amène 3 antigènes (ou guerriers), si le corps peut produire normalement 5 anticorps(ou guerriers), il n’y aurait pas de maladie
Exemple: le vaccin amène 3 antigènes, le corps ne peut produire que 2 anticorps. Ces 2 anticorps vont être subjugués, formant ainsi un nouveau variant d’envahisseurs avec 5 antigènes, donc bien plus virulents.

Les personnes qui évitent le sucre produisent très peu d’anticorps. Par exemple, la personne a 2 anticorps, elle va succomber devant 5 antigènes provenant, peu importe, de la première ou de la deuxième dose de vaccin. C’est pourquoi il y a des cas de décès juste après la première dose. La deuxième dose n’incite à l’augmentation du système immunitaire que chez les personnes qui consomment du glucose, donc capables de produire, à la demande, toujours plus d’anticorps.

Exemple: une personne qui consomme régulièrement 5 cuillères à café de glucose par jour, a toujours 5 anticorps, elle ne serait pas contaminée par l’intrusion de 5 antigènes. Au cas où la deuxième dose est fabriquée en fonction d’un variant à 7 antigènes, la personne serait contaminée, et si elle survit, elle va contaminer l’entourage avec un variant à 7 antigènes, donc bien plus virulent. Une bataille de 5 anticorps contre 7 antigènes aboutirait très rapidement au décès de la personne qui ne peut fabriquer que 5 anticorps. Pour combattre la maladie, la personne contaminée devrait donc consommer plus de glucose afin de produire de 7 à 8 antigènes, ex : 7 à 8 cuillères de glucose par jour. La diversitication des variants entrainerait toujours des productions de divers vaccins, plus néfastes qu’efficaces.

C’est la raison des décès après la première dose, la deuxième, la troisième dose...

Au Viet Nam, après contamination, c’est l’isolement, la quarantaine...Durant toutes ces périodes, on n’a donné que des médicaments et enseigné à respirer...personne n’a pensé au glucose, amenant ainsi à une haute mortalité suivie d’un lourd et complexe problème pour l’enterrement.

Le peu de personnes qui ont su consommer du glucose et du jus de lime sont sorties indemnes des quarantaines, grâce au glucose.

Tous les pratiquants du QiQongThérapie consomment régulièrement du glucose selon les recommendations de l’Association Américaine en Cardiologie, soit 6 à 9 cuillères à café de glucose par jour.

Après la première dose de vaccin: la personne ressent de la faiblesse et du froid, la glycémie a chuté à 100 mg/dl. Il faut prendre 12 cuillères de glucose par jour.

Après la deuxième dose: avec 12 cuillères, la personne ressent encore du froid, il faut augmenter à 18 cuillères de glucose par jour.

Après la troisième dose: il y a toujours de la fatigue et du froid, la glycémie a donc chuté à 80 mg - 100 mg/dL, il faut augmenter et prendre 24 cuillères de glucose par jour, pour se maintenir en forme.
Quand il y a de signes de froid, fatigue, faiblesse, toux, congestion nasale, difficulté respiratoire...certains pratiquants de QiQongThérapie ont pris 40 cuillères de glucose par par jour pour rester en forme.

Preuves des décès
Les personnes décédées après vaccination viennent de toutes les classes de la société, y compris médecins et personnels de la santé, et ce, à travers le monde, à cause des variants.... Le décès peut survenir immédiatement après la vaccination, après une semaine, après 1 mois ou 3-4-5 mois...La partie gagnante est les frabricants de vaccins.

Pour information, vueillez voir la vidéo: un génocide est en cours
Au Viet Nam sur youtube
- Vidéo: Nữ sinh lớp 9 ở Phú Thọ tữ vong sau tiêm vắc xin phòng chống Covid-19 mũi 2
- Vidéo: Tại sao WHO khuyến cáo không nên tiêm vaccine mũi thứ 3 hiện tại du Docteur Cao Xuân Ngọc

Conclusion
Examinons laquelle est la vraie raison de la haute mortalité durant la pandémie:
- La vaccination servirait à augmenter la défense immunitaire du corps
- Le manque de glucose ne permettrait pas la production des anticorps, car les gens évitent le sucre par peur du diabète.
- Maintenir en tout temps la basse glycémie sécuritaire de 3.9-5.9 mmol/L conduirait au décès. Une personne atteinte de Covid a été hospitalisée, et a décédé. La personne a une glycémie de 7-8 mmol/L, l’insuline a été administrée pour baisser à la valeur glycémique sécuritaire, a ainsi accéléré le processus de la mort. En effet, la personne a eu le Covid par manque d’anticorps, l’insuline, en abolissant davantage le sucre, a ainsi mis fin à la production d’anticorps, donc a mis fin à la vie. La famille de la personne a insisté d’avoir du glucose, car la personne a besoin du glucose, mais la pratique médicale a vu la chose autrement.

Ne laissons pas le voile de méconnaissance nous aveugler

Une petite anecdote du Viet Nam serait bien indiquée
Au Viet Nam, beaucoup de personnes deviennent normalement et graduellement aveugles en évitant le sucre. Les personnes qui font usage de l’insuline deviennent aussi aveugles, par manque de sucre, mais médicalement étiquettées comme aveugles à cause du diabète.

Les équipes de spécialistes du monde sont venues au Viet Nam opérer sans frais, mais sont découragées, car opération après opération, la cécité revient. Ces spécialistes ont dit qu’après guérison, les gens ont remercié Le Parti et Le Gouverment sans aucune reconnaissance envers le dévouement des équipes médicales ...
Il en est de même des personnes épargnées par la pandémie, elles n’ont jamais su que grâce au glucose, mais c’est grâce aux vaccins.
admin
Site Admin
 
Bài viết: 6644
Ngày tham gia: Chủ nhật Tháng 4 17, 2011 12:18 am

Quay về Commenting on the subject Qigongrememo (KCYĐ)

Ai đang trực tuyến?

Đang xem chuyên mục này: Không có thành viên nào đang trực tuyến1 khách