Contradictions dans le traitement du diabète (Partie 5)

Contradictions dans le traitement du diabète (Partie 5)

Gửi bàigửi bởi admin » Chủ nhật Tháng 5 10, 2020 4:13 pm

Contenu


Contradictions dans le traitement du diabète (Partie 5) 2
1. Message de AIA 2
2. Glycorégularisation 2
3. Perturbation du métabolisme du sucre suite à l’usage d’insuline externe 4
4. Anecdote 4


CONTRADICTIONS DANS LE TRAITEMENT DU DIABÈTE (PARTIE 5)

1. Message de AIA
Est ce que le traitement du diabète va t-il à l’encontre des connaissances scientifiques?

On a observé que le nombre de décès augmente chez les diabétiques traités et suivis, au lieu d’en diminuer avec le nombre des traitements.

American Iatrogenic Association (AIA) est une association qui se penche sur les erreurs des actes médicaux entraînant un haut pourcentage de mortalité.
44.000 à 98,000 cas de décès des patients hospitalisés pour traitement par an ont été rapportés, et ont coûté 29 billions en Amérique U.S.A.

Doses excessives de médicaments entrainant des décès chez les tuberculeux.

Douleur à l’estomac n’est que soulagée par les analgésiques, mais pas traitée pour enrayer les HP (Helicobacter Pylori), ce qui a conduit au cancer de l’estomac.

Trop d’investigations, d’examens, d’analyses poussées...vont épuiser, et ébranler le moral des malades favorisant l’installation des maladies...

Taux de mortalité excessivement élevé chez les 200,000 vétérans américains traités pour diabète.

AIA a rapporté avec l’Association Américaine du Diabète (American Diabetes Association) et l’Association Américaine des Cliniciens Endocrinologues (American Society of Clinical Endocrinologists) dans les hôpitaux, que le critère de diabète de 110 mg/dL devrait être modifié. Une entente a été établie que dorénavant le critère serait de 180 mg/dL, mais actuellement la pratique médicale n’a pas appliqué cette entente, faute de législation précise, facteurs socio économiques, droits de brevet des compagnies pharmaceutiques....

2. Glycorégularisation
La glycorégularisation est un mécanisme par lequel le corps régularise le taux de sucre: produire du sucre s’il manque d’apport de sucre, et éliminer vers l’extérieur s’il y a excès de sucre.

La glycorégularisation se réalise par le concours de plusieurs voies métaboliques différents, aboutissant à l’assimilation, à la production, et à l’acheminement du glucose nécessaire au bon fonctionnement des organes et des viscères.

La loi des 5 Éléments illustre le principe de glycorégularisation.
Le Bois (foie) nourrit le Feu (cœur) en sucre, selon le cycle d’engendrement, au cas où il y a excès de sucre au coeur, au lieu nourrir encore le coeur, le foie va dominer la Terre (rate-pancréas), selon le cycle de domination, pour la mettre en situation de vide, ce qui va puiser l’excès de sucre du coeur.(coeur nourrit rate-pancréas )

Chaque 3 Éléments consécutifs constituent un triangle de glycorégularisation:
1-Bois-Feu-Terre; 2-Feu-Terre-Métal; 3-Terre-Métal-Eau; 4-Métal-Eau-Bois; 5-Eau-Bois-Feu.

Cycle d’engendrement (cercle externe du diagramme) Bois nourrit Feu, Feu nourrit Terre, Terre nourrit Métal, Métal nourrit Eau, Eau nourrit Bois.

Cycle de domination (flèches à l’intérieur du diagramme) Bois domine Terre, Terre domine Eau, Eau domine Feu, Feu domine Métal, Métal domine Bois.

Les récentes recherches scientifiques stipulent que le corps doit avoir un total de 180g de glucose pour bien fonctionner, dont 144g sont réservés pour le cerveau et le système nerveux, 36 g pour le coeur. Les 180g de glucose disponible dans le corps doivent provenir des transformations des aliments, des boissons... de sources variées.

Chaque Élément: Bois-Feu-Terre-Métal-Eau, prend d’abord la quantité de sucre pour son propre fonctionnement, assimile le sucre des aliments, produit d’autre sucre pour ensuite le déverser dans la circulation sanguine. Le foie accapare 45% de la quantité totale du sucre dans le corps, et les reins 10%.

L’excès de sucre est converti en glycogène et en graisse, pour être gardé en réserve dans le foie, le surplus d’excès est éliminé dans les urines.

Au cas où il manque de sucre, le foie reconvertit le glycogène en sucre, et ensuite les graisses en sucre.

Récemment on a constaté que les personnes dont l’oganisme ne produit pas assez d’insuline n’ont pourtant pas une haute glycémie. La raison est que ces personnes pratiquent régulièrement des exercices physiques, ce qui a consommé du sucre.

Les exercices physiques interviennent aussi dans la glycorégularisation.
3. Perturbation du métabolisme du sucre suite à l’usage d’insuline externe
L’insuline externe ne fait pas rentrer le sucre dans les cellules, mais dirige le sucre vers le foie pour y être transformé en glycogène et en graisses. La glycémie va baisser, mais les cellules ne sont nourries en sucre, et deviendraient infonctionnelles.

Pour se garder en vie, le corps va puiser le sucre des graisses donnant de l’amaigrissement, des muscles donnant la fonte musculaire, des os donnant de l’ostéoporose, de la perte de mémoire. C’est le sucre dans les os qui fournit de la glutamate pour le bon fonctionnement du cerveau. Le manque de sucre au cerveau va donner de l’Alzheimer, du Parkinson, de l’Autisme.

C’est le sucre puisé des différentes parties du corps qui garde élevée la glycémie même si on prend de l’insuline.

Tous les sucres libérés des réserves du foie, sont des sucres de secours et ne donnent ni énergie ni chaleur, en plus sont des sucres à pH acide, favorisant le développement du cancer.

L’insuline externe ne permet pas la conversion du glycogène et des graisses en sucre, le foie serait donc enflé. Le foie va se défaire de l’excès de graisse en les dégradant. Un produit de dégradation des graisses est l’acétone. La personne va ainsi dégager l’odeur d’acétone dans sa respiration. Le foie, gravement endomagé, va devenir cancéreux.

L’excès de sucre en provenance des céréales, de blé, des pâtes alimentaires....serait reconverti en amidon qui va obstruer les glomérules rénaux, rendant les filtrations rénales obligatoires.

4. Anecdote
Dans sa jeunesse, durant les entraînements militaires et les arts martiaux, Maitre Do a consommé 500 g de sucre par jour sur une longue période, sans jamais être diabétique ni dans le passé ni au moment présent.
admin
Site Admin
 
Bài viết: 6126
Ngày tham gia: Chủ nhật Tháng 4 17, 2011 12:18 am

Quay về Commenting on the subject Qigongrememo (KCYĐ)

Ai đang trực tuyến?

Đang xem chuyên mục này: Không có thành viên nào đang trực tuyến1 khách